Le Livret d'opera en France au XVIIIe siecle

Paperback
Le livret d'opera, genre litteraire longtemps neglige par la critique, se rattache a un ensemble de questions esthetiques, voire philosophiques, qui traversent le XVIIIe siecle: le rapport entre parole et musique, les origines du langage, et le pouvoir representatif de la musique. Dans cette premiere etude interdisciplinaire, Beatrice Didier aborde successivement plusieurs types d'approche au livret: historique, sociologique, structurelle, thematique, esthetique. Elle fait decouvrir la situation economique et sociale, tres variable, du librettiste; elle presente, a cote d'ecrivains celebres (Fontenelle, Voltaire, Diderot, Rousseau...) des librettistes moins connus qui ont fortement contribue a la constitution d'un genre, a la reflexion theorique, enfin a la vie musicale du XVIIIe siecle; elle analyse la forme des livrets et les transformations parfois profondes auxquelles les grands mythes (Feu, Magie, descente aux Enfers, personnages d'Orphee, de Don Juan) sont soumis; elle examine la nature de la parole chantee, et la facon dont elle precise, ou limite, le sens de la musique. Un repertoire des librettistes du XVIIIe siecle en France complete l'ouvrage pour en faire un livre de reference indispensable. En montrant comment les livrets d'opera permettent a l'imaginaire de s'exprimer plus librement qu'ailleurs, et meme de traduire une certaine nostalgie du sacre que l'exigence de rationalite risque de refouler dans d'autres genres litteraires, B. Didier ouvre de nouvelles perspectives sur la vie culturelle, sociale et intellectuelle du siecle des Lumieres.