Pensee De L'etre Et Theorie Politique. Le Moment Suarezien. III

Series: Philosophes Medievaux (v.56)
Paperback
Au commencement du XVII- siecle, une autre direction pour l'accomplissement du projet ontologique non identifiable a celle d'une science mathematique de la nature se profile et prefigure une recurrence persistante des origines de la philosophie. Ainsi, on trouve dans le systeme suarezien la retranscription originale et reactualisee d'une ligne de force traversant la pensee antique: l'ontopolitique. Il devient alors necessaire afin d'expliciter et de justifier cette orientation, de determiner a la fois le fondement et la specificite de la relation instauree par Suarez entre l'ontologie, la theologie, l'anthropologie et le politique; ces domaines demeurent indissociables d'une crise et d'un renouveau de la philosophie premiere s'enoncant comme accomplissement ethique de la raison metaphysique. Cet ouvrage se propose d'examiner chez Suarez (1548-1617), comment la theorie du droit et de la loi prolonge la pensee de l'etant elaboree par la metaphysique en une comprehension ontologique du politique. Il s'agit precisement de mener a son terme, dans un systeme unifie du savoir, la determination de l'etant en procedant a son extension a la question de l'etre de l'homme et de l'etre-en-commun propre a la societe politique. Au commencement du XVII- siecle, une autre direction pour l'accomplissement du projet ontologique non identifiable a celle d'une science mathematique de la nature se profile et prefigure une recurrence persistante des origines de la philosophie. Ainsi, on trouve dans le systeme suarezien la retranscription originale et reactualisee d'une ligne de force traversant la pensee antique: l'ontopolitique. Il devient alors necessaire afin d'expliciter et de justifier cette orientation, de determiner a la fois le fondement et la specificite de la relation instauree par Suarez entre l'ontologie, la theologie, l'anthropologie et le politique; ces domaines demeurent indissociables d'une crise et d'un renouveau de la philosophie premiere s'enoncant comme accomplissement ethique de la raison metaphysique.